Le Port

Du temps de la marine de Loire, les activités commerciales y étaient très importantes et même au XVIIe siècle supérieures à celles du port de Jargeau (commerce de vin, vinaigre, bois). D’aspect identique à cette époque, le port n’est maintenant plus utilisé que comme embarcadère pour activité de loisirs.

 

La cale à bateaux

Historique

  • La cale est construite en 1822 sous la conduite de l’ingénieur ordinaire Gretry. En 1852, l’ouvrage présente une superficie de huit ares (32 x 27 m). En 1871, le conseil municipal demande l’enlèvement des jards qui encombrent la cale. En 1881, suite à de nombreux accidents, la municipalité réclame l’établissement à l’aval de la cale d’un glacis semblable à celui qui existe déjà en amont. La cale forme en effet une saillie importante dans le lit de la Loire et le peu d’espace disponible rend l’ouvrage excessivement dangereux.
  • La commune refuse de contribuer à la dépense du glacis et le projet ne semble pas aboutir. A cette même date, l’ingénieur ordinaire estime que la cale propose de bonnes conditions pour l’embarquement et le débarquement des marchandises. Il précise qu’elle sert également au dépôt de matériaux extraits du fleuve (jards) et destinés à l’entretien des routes et des chemins de la commune.
  • Enfin, elle permet aux habitants de faire boire leurs animaux.

Description

  • Située en aval du pont, la cale formait à l’origine une saillie sur le fleuve. Des alluvions comblent aujourd’hui les espaces latéraux. De forme trapézoïdale, la cale mesure environ 30 mètres de long et 25 m de large à son extrémité. Quatre chainages perpendiculaires au fleuve structurent le pavement. Les pierres de rive côté fleuve manquent.

Aujourd’hui

  • Des dizaines de canoës effectuant la descente attractive de la Loire, accostent dès les beaux jours ou s’élancent sur le fleuve royale pour une ballade au fil de l’eau.

Le bateau lavoir

Historique

  • Un bateau-lavoir a été installé à Saint Denis de l’Hôtel en 1877, en aval du pont, le long de la berge. Ce bateau-lavoir mesurait 11,80 m de long, 2,65 m de large et pouvait abriter une vingtaine de lavandières. Il a disparu vers 1935.

Aujourd’hui

le-bateau-lavoir-2

  • En partenariat avec le Lion’s Club local et la Mairie, l’Association des mariniers de Saint Denis de l’Hôtel « Ancre et Loire » a décidé en 2008 de reconstruire ce bateau-lavoir à l’identique.
    La Loire, ce n’est pas que les mariniers.
    L’association tient ainsi à rendre hommage à toutes les femmes qui ont exercé en ce lieu et sur des centaines de bateaux-lavoirs en France, pendant plus d’un siècle, le lourd labeur de laveuse ou lavandière.

2014-06-07-jour-de-loire-40

  • L’inauguration de ce premier bateau-lavoir ligérien du 21e siècle a eu lieu sur le port, par la commune de Saint Denis de l’Hôtel, le 8 juin 2013.

Partager cette page sur :