Adopté en 2012, le Programme Local de l’Habitat (PLH) de la CCL définit, pour une durée de six ans, les objectifs et les principes d’une politique visant à répondre aux besoins en logements et en hébergement.

  • Il permet de favoriser le renouvellement urbain, la mixité sociale et l’amélioration de l’accessibilité du cadre bâti en assurant entre les communes une répartition équilibrée et diversifiée de l’offre de logements, adaptée au développement économique.
  • Isolés, jeunes, personnes âgées, familles à faibles revenus… tous les habitants de la Communauté de communes doivent pouvoir avoir accès à un logement qui corresponde à leurs besoins (en locatif, social, accession…), et ce sur l’ensemble du territoire communautaire. Mais il faut également pouvoir anticiper la demande, tenir compte des nouveaux arrivants et des besoins en infrastructures diverses (écoles, crèches, équipements sportifs…) que leur présence pourrait requérir.
  • Adopté en 2012 par le conseil communautaire et dans les communes, après une phase de diagnostic partagé entre toutes les communes, le Programme Local de l’Habitat (PLH) vise un développement harmonieux du territoire communautaire, en favorisant l’accès de toutes les populations à un habitat adapté.
  • Décliné en un programme d’actions concrètes, il traduit la volonté des élus d’assurer le développement équilibré du territoire. Il a ainsi été décidé de maintenir le rythme actuel constaté de croissance, soit la construction annuelle d’environ 220 logements, pour partie en renouvellement du parc (vétusté…) pour partie entièrement nouveaux.
  • Cet objectif est cohérent avec la dynamique économique et démographique du territoire et ses possibilités de développement, et devrait permettre de foire face aux besoins sons pour autant créer de déséquilibre.

Les objectifs chiffrés :

  • L’objectif global de production est fixé à 1 332 logements sur 6 ans sur les 14 communes de la CCL, soit 222 par an dont :

⇒ 18 % social

⇒ 31 % accession

⇒ 51 % marché libre

  • Plusieurs partenariats sont prévus, avec le PACT (dans le cadre du programme « Habiter mieux ») et I’ADIL (programme « Mieux vivre dans son logement ») pour le parc ancien privé ; avec les bailleurs sociaux (contributions financières en faveur du logement des jeunes et des ménages en précarité; aides en faveur du logement des personnes handicapées ; participation aux programmes d’adaptation de logements pour personnes âgées…).

Partager cette page sur :